Les vagues sous-marines mentionnées dans le Coran?

Daniel Bourgault

Fait étonnant, plusieurs sites d’interprétation du Coran indiquent que les vagues sous-marines (aussi appelées vagues internes ou ondes internes) y sont mentionnées. On trouve cette information sur des sites comme ceux-ci: L’obscurité des mers et les vagues internes ou, en anglais, The Quran on deep seas and internal waves.

Le verset en question qui ferait mention des vagues sous-marines est celui-ci:

« Les actions des mécréants sont encore semblables à des ténèbres sur une mer profonde : des vagues la recouvrent, vagues au dessus desquelles s’élèvent d’autres vagues, sur lesquelles il y a d’épais nuages. » (Coran, 24: 40. Source: www.coran-en-ligne.com)

Selon l’interprétation que l’on retrouve sur les sites mentionnés ci-haut, ce passage décrierait la présence de vagues sous-marines puisqu’on y mentionne l’existence de deux jeux de vagues empilés l’un par-dessus l’autre. Les vagues profondes seraient ainsi les vagues sous-marines par-dessus lesquelles se trouvent les vagues de surface qui nous sont bien familières.

Ces sites d’interprétations du Coran donnent ensuite une description vulgarisée assez juste de ce que sont les vagues sous-marines. On lit par exemple ceci:

« Les scientifiques n’ont découvert que récemment qu’il existe des vagues internes qui se forment sur les interfaces de densité entre les couches de densités différentes. Ces vagues internes couvrent les eaux profondes des mers et des océans car l’eau située en profondeur a une densité supérieure à celle de l’eau située au-dessus d’elle. Les vagues internes agissent telles des vagues de surface. Elles peuvent rompre, tout comme les vagues de surface. Les vagues internes ne peuvent être vues par l’oeil humain, mais elles peuvent être détectées en étudiant les changements de température ou de salinité à un niveau donné. » (Source: Les miracles du Coran)

Il est bien intéressant de voir l’impact sur la société qu’ont nos recherches fondamentales sur les vagues sous-marines, même là où l’on s’y attendrait le moins.

À propos de l’auteurDaniel Bourgault est professeur chercheur en océanographie physique au POLR. Il s’intéresse particulièrement aux vagues sous-marines et à la turbulence océanique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.